Accueil Jeux Vidéo Oddworld Soulstorm disponible, gratuit sur PS Plus PS5

Oddworld Soulstorm disponible, gratuit sur PS Plus PS5

0
Oddworld Soulstorm nouvelle version de Oddworld : L'exode d'Abe. Sur PC, PS4, Xbox One, PS5
Oddworld Soulstorm nouvelle version de Oddworld : L'exode d'Abe. Sur PC, PS4, Xbox One, PS5

Oddworld Soulstorm disponible, gratuit sur PS Plus PS5. L’extraterrestre Abe revient tenter de sauver ses congénères dans une toute nouvelle version du jeu de 1998, Oddworld : L’Exode d’Abe. Jeu de plateformes en 2,5D sur PC, PS4, Xbox One et PS5 le 6 avril 2021. Pour le moment uniquement disponible en version dématérialisée. La sortie physique prévue pour le 6 juillet 2021 devrait apporter, espérons-le, son lot de correctifs.

Gratuit pendant le mois d’avril si vous avez la chance d’avoir une PlayStation 5 et si vous êtes abonné au PS Plus. Vous devrez en revanche débourser 49,99 euros sur les autres plateformes. Une politique assez étrange. Pour ceux qui aimeraient acheter une PS5, c’est un peu la double peine. Ils peuvent se consoler en se disant qu’en achetant la version PS4, la version PS5 est offerte…

Vidéos Précommander

E.T. travail forcé, rentrer maison

Soulstorm est une refonte du deuxième volet de Oddworld. Car il s’agit là plus que d’un simple remake. Des points du scénario ont été ajoutés, des nouveaux éléments de gameplay ont été intégrés, les niveaux modifiés Une version qui selon le créateur de la saga Lorne Lanning, se veut plus proche de ce qu’aurait du être le jeu il y a 23 ans. Son imagination étant freinée par les contraintes matérielles de l’époque.

Vous dirigez Abe, qui doit délivrer son peuple, les Mudokons, des horribles Glukkons. Dans New ‘n’ Tasy, le premier remake, les Glukkons transformaient les Mudokons en denrées alimentaires dans leur usine de RuptureFarms. Cette fois-ci, ils veulent réduire leurs os en poudre pour fabriquer de la bière. Vous l’aurez peut-être deviné si vous ne connaissez encore pas la franchise : L’ambiance se veut déjantée, avec une bonne dose d’humour noir !

Abe va devoir de nouveau ruser pour échapper aux oppresseurs de son peuple.

C’est donc à vous de délivrer les Mudokons. Il y en a 1400 à trouver dans cet épisode qui compte 15 niveaux ! Avec deux niveaux supplémentaires si vous libérez assez de Mudokons. Il existe 4 fins, il faudra aider suffisamment les vôtres pour avoir la plus belle. En gros, il faut viser les 80% de Mudokons évadés, dans le plus de niveaux possibles.

« Dexter E.T. »

En ce qui concerne le gameplay, vous aurez toujours la possibilité de franchir les obstacles et de liquider vos ennemis de plusieurs manières. Ou encore d’en prendre littéralement le contrôle. Des énigmes à résoudre, des pièges à franchir… Avec encore plus de possibilités d’action que dans les versions antérieures. L’évasion étant de mise, avancer à petits pas vous permettra de rester furtif lorsqu’il ne faut pas se faire repérer. Le double saut a aussi été intégré dans Soulstorm.

Autre nouveauté plaisante dans cet opus, Abe sait désormais sec confectionner des objets comme des grenades ou des mines à l’aide de ressources trouvées en farfouillant sur son chemin. Des matériaux que vous ne conservez pas lorsque vous franchissez un niveau.

En bref, un gameplay qui apparaissait très interactif et novateur à l’époque. Mais qui aujourd’hui, 23 ans plus tard, semble bien sûr beaucoup plus conventionnel.

Ces Mudokons ne vont pas tarder à passer à la moulinette s’ils ne se pressent pas.

« Dans son ensemble, Soulstorm jouit d’une bonne stratégie d’accessibilité. Les éléments importants à crafter disposent de mises en situation pratiques pour comprendre immédiatement leur utilité, les onomatopées “ZZZ” indiquent qu’un ennemi dort dans les parages histoire de ne pas être surpris, et chaque interrupteur actionné déclenche une caméra qui montre son effet. Les tableaux ne sont pas des labyrinthes, il est donc aisé de savoir où aller pour progresser. » JEUXVIDEO.COM

Une copie distrayante mais à revoir

Mais c’est surtout regrettable que la jouabilité manque parfois de précision. Les testeurs signalent des bugs qui font que l’on ne peut pas jouir pleinement du gameplay et de certaines interactions qui devraient être réalisées aisément et qui ne le sont pas. Pire, Soulstorm est un « die and retry ». Autrement dit, il est nécessaire de refaire certains passages et de bien les connaître pour avancer, la mort est fréquente. Elle est d’autant plus frustrante lorsqu’elle est provoquée par des imperfections techniques !

À ce sujet s’ajoute une autre difficulté, l’absence de réelle sauvegarde. Vous ne pouvez compter que sur des checkpoints, qui ne mémorise pas les objets accumulés entre son activation et votre mort. Une frustration supplémentaire. L’intelligence artificielle aurait aussi pu aussi être meilleure : Les Mudokons portent bien leurs noms quand ils meurent bêtement ! Difficile à encaisser quand votre but est justement de leur éviter ça.

« Soulstorm, c’est aussi Abe qui refuse de s’accrocher, Abe qui trébuche sans qu’on sache pourquoi, Abe qui a beau être planqué derrière un muret mais qui est quand même pulvérisé par un mortier. On s’en accommode et on ferme les yeux les premières fois, on passe au petit bonheur la chance en se disant que notre précédentes tentatives suintaient la maladresse. Mais ça se répète à d’autres endroits. » GAMEBLOG

Certains passages se déroulent dans l’obscurité, attention où vous mettez les pieds…

Une planète retapée

La refonte graphique est convaincante avec cependant des textures un peu moins peaufinées. Avec ces profondeurs qui donnent l’impression de la 3D (de la 2,5D ou 2,9D pour être exact). La caméra du jeu offre une excellente vue d’ensemble sur l’environnement qui nous entour même si elle ne cible pas toujours ce qu’il faudrait. Le design de la planète, avec ses canyons, ses montagnes, son décors industriel, n’est pas dénué de charme dans le style. Une mention spéciale pour les cinématiques, que beaucoup ont trouvé de toute beauté sur PS5.

« Si la forme n’est pas au niveau où on l’attendait, le fan d’Oddworld que je suis est tombé sous le charme de cette réinterprétation de l’Exode d’Abe. La 2,9D, dont Oddworld Inhabitant est si fier, rend vraiment justice au monde d’Oddworld. Des ruines à Necrum en passant par les usines ou la caserne à Slig et plus encore, tout gagne grandement en profondeur. » IGN FRANCE

À noter que la bande sonore s’avère trop discrète. Le jeu est en anglais sous-titré français (et des sous-titres manquent !). Pas de doublage avec des voix française comme dans la précédente version.

Sans être parfaits, les graphismes en 2,5D Oddworld Soulstorm font leur effet avec parfois énormément de monde qui s’anime à l’écran.

« Ça soul » ?

Voilà ce que nous pouvions dire des impressions globales de ce nouveau Oddworld. Une figure emblématique des jeux vidéo des années 90, que certains seront heureux de retrouver. Un jeu de plateformes qui demeure agréable à parcourir (surtout sur PS5 avec le PS Plus…). Mais les bugs et le gameplay imprécis viennent gâcher les retrouvailles. Surtout dans un jeu où les mouvements et actions demandent de la dextérité. Cela fait tâche. C’est un peu comme un jeu de conduite automobile avec des problèmes de direction !

Il est en ressort l’impression que les développeurs n’ont pas eu le temps de fignoler leur jeu. Un travail de finition qui manque pour cela soit une nouvelle version pleinement satisfaisante. Malgré tout le jeu a obtenu des plutôt bonnes notes, comme JeuxActu qui lui met un 16/20. Lesoir.be considère que c’est un bon jeu, mais un remake décevant. Reste à savoir quels ajustements connaîtra le jeu d’ici la sortie physique.

Vidéos de Oddworld Soulstorm

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Exit mobile version