Sailor Moon Eternal : Toutes les infos autour du film sur Netflix. Le film Pretty Guardian Sailor Moon Eternal est disponible en deux parties (1h20 chacune) depuis le 3 juin 2021. S’il s’agit du quatrième film de la franchise, ce n’est pas la suite des trois précédents, dont le dernier datait de 1995. On vous explique tout sans spoilers !

Vidéo Voir sur Netflix

Le film Sailor Moon Eternal : Qui ? Quoi ? Comment ?

En 2014, le reboot de la série – intitulé Sailor Moon Crystal – a vu le jour. Plus proche du manga original, elle bénéficie à l’instar du film d’une refonte graphique. Il faut avouer que les traits et les couleurs sont superbes. Prévu pour le cinéma, ce nouveau long-métrage fait office de quatrième saison pour la série. Il avait été annoncé en 2017 à l’occasion des 25 ans de la saga. Grâce à un un nouvel arc narratif et un rappel de certains éléments, on peut le regarder sans avoir vu la série. Beaucoup de fans regrettent néanmoins que Netflix ne la diffuse pas.

Pretty Guardian Sailor Moon (Netflix, 2021),
Pretty Guardian Sailor Moon (Netflix, 2021),

Un manga culte des années 90 à aujourd’hui

Diffusée en France 1993 à 1997, Sailor Moon fait parti de cette génération de mangas découverts en France grâce à l’émission jeunesse du Club Dorothée. Une franchise culte du Japon au rayonnement international. Avec 35 millions de mangas vendus à travers le monde, des tonnes de produits dérivés pour un chiffre d’affaires de 13 milliards de dollars.

Malgré les apparences, l’univers de Sailor Moon est plutôt étoffée avec un prologue et différents arcs narratifs. Il y a une certaine inspiration mythologique et cosmologique, avec de la magie liée aux astres et aux planètes. Cet animé fait parti des séries qui en inspireront d’autres, ainsi que tout une branche des jeux MMO RPG originaires d’Asie.

Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)
Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)

On retrouve en effet dans Sailor Moon, ce que l’on nomme une « magical girl ». Un sous-genre de la fantasy animée japonaise. Le thème de la jeune fille disposant de capacités extraordinaires (qui sont parfois les réincarnations de déesses ou de princesses) pour faire face à des problèmes ou à des forces du mal. C’est d’ailleurs Toei Animation qui a inventé le terme, et qui reste le distributeur de Sailor Moon et le coproducteur avec le Studio DEEN.

Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)
Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)

Un autre temps…

Lorsque l’on compare Sailor Moon a des mangas plus récents, la franchise n’a pas vraiment vieilli. Sans doute parce qu’à l’époque elle était novatrice a bien des égards. Destinée au premier abord un public plutôt féminin (avec ses créatures maléfiques et ses mini-jupes qui virevoltent, pas seulement en vrai). Elle reprend pourtant – les codes de l’époque – des animés destinés aux garçons. Des filles combattantes aux incroyables pouvoirs, qui doivent se surpasser et affronter des ennemis toujours plus puissants. Elles ont malgré tout des vies normales de collégiennes, à laquelle le jeune public féminin peut s’identifier.

La série distille également des romances homosexuelles traitées avec une certaine pudeur. Ce qui lui voudra tout de même des passages coupés ou transformés en France et dans d’autres pays. La série animée était aussi critiquée pour sa violence toute relative. Tout ceci apparaissait encore très sulfureux à la toute fin du siècle dernier… Aujourd’hui, le film Pretty Guardian Sailor Moon Eternal est conseillé sur Netflix à partir de l’âge de sept ans.

Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)
Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)

Si vous pouvez voir la bande annonce du film en bas de page, nous ne résistons pas à l’envie de partager le générique interprété par Bernard Binet pour Le Club Dorothée. Il faut remettre cela dans le contexte. On refaisait les génériques avec les goûts du moment. On changeait des dialogues, quitte à en modifier complètement le sens pour coller au mieux à la mentalité ambiante.

Sailor Histoire

Pour vous rafraîchir la mémoire, voici un résumé du prologue, l’histoire originel de la saga Sailor Moon. Il y a dix milles ans, la terre ne formait qu’un unique pays. La lune était occupée par un royaume : Le Silver Millenium. Dirigé par la reine Serenity et sa fille, entourées de leurs chats Luna et Artémis (très importants dans l’histoire).

Elles sont entourées d’une garde rapprochée de guerrières : Sailor Mercury, Sailor Mars, Sailor Jupiter, Sailor Venus. D’autres sailors (Uranus, Neptune, Pluto) veillent seules aux extrémités de la galaxie (logique), la protégeant de toute intrusion. Vous l’aurez compris, à l’exception du prince de la terre Endymion dont la princesse Serenity est amoureuse, le casting est très « girl power ».

Un jour, un démon du nom de Metallia prend possession de la sorcière Beryl. Elle lève une armée sur terre et attaque le royaume lunaire. La bataille provoque la destruction du royaume terrien et lunaire et toutes les sailors périssent (mine de rien, ce n’est pas si mignon que ça). Seule la reine Serenity parvient à sceller Beryl et Metallia. Elle fait aussi en sorte que les sailors puissent se réincarner sur terre dans le futur…

Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)
Pretty Guardian Sailor Moon Eternal (Netflix, 2021)

Dans ce nouveau film, les réincarnations des sailors devront affronter le « Dead Moon Circus » et sa reine Nehelenia. Elle vient lors d’une éclipse solaire dans le but de s’emparer des pouvoirs de Sailor Moon et de régner sur la lune et la terre…

Les pères fondateurs aux manettes

Tout d’abord, c’est le créateur de l’œuvre originale Naoko Takeuchi qui a supervisé le projet. Le réalisateur de la troisième saison de la série est aussi le réalisateur de ce film. La dessinatrice de la série originale Kazuko Tadado et Kazuyuki Fudeyasu pour le script.

Notre avis en quelques mots

Plutôt que de rédiger une critique pure et dure du film, il nous semblait plus intéressant de reparler de ce manga culte qui a bientôt 30 ans. En l’occurrence le film ne trahi rien, les adeptes du genre magical girl, les nostalgiques, les fans, peuvent s’y jeter les yeux fermés.

Vidéo de Pretty Guardian Sailor Moon Eternal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici